Découvrir les lignes verticales

Je vis le geste avec mon corps

Pour introduire mon activité, j’ai dessiné des lignes verticales sur une feuille et j’ai demandé aux enfants s’il savait ce que je dessinais. Ils m’ont assez rapidement répondu des lignes. Je leur ai alors expliqué le terme « ligne verticale » ou « ligne debout ».

J’ai ensuite demandé aux élèves de se mettre debout et de faire comme s’ils étaient des lignes verticales.

Rechercher des lignes dans notre environnement

J’ai ensuite demandé aux enfants de rechercher des lignes verticales en classe et dans la cour de récréation.

Représenter des lignes verticales avec du matériel

J’ai ensuite donné des bâtons et des cônes aux enfants et je leur ai demandé de réaliser des lignes verticales.

Reprise après les vacances de Toussaint

Chers parents,

Trois nouveaux copains de classe d’accueil ont rejoint notre groupe cette semaine : Lamis, Livia et Loran. Leur rentrée s’est très bien passée, bravo à eux !

Nous voici dans la cour de récréation

Nous voici dans la salle de gymnastique

Nous voici en classe

Eléa

Eléa est venue nous aider ce vendredi en classe. Elle est étudiante en 2ème année d’étude d’institutrice préscolaire à l’école Defré à Uccle. Elle sera là également la semaine prochaine ainsi qu’une semaine au mois de février.

Bientôt les vacances

Bricolage d’Halloween : des araignées

Temps d’autonomie

J’ai commencé à introduire des temps d’autonomie. Les enfants sont invités à choisir une activité et à la réaliser librement, autant qu’ils le souhaitaient.

Les barres numériques

L’objectif : Dénombrer de 1 à 5 et comprendre le concept de quantité.

La frise numérique

A l’aide d’une frise numérique murale allant de 1 à 150 les enfants peuvent s’entrainer librement et quotidiennement à réciter la comptine numérique. Je place ensuite la photo de l’enfant au-dessus du dernier chiffre correctement prononcé. C’est l’endroit où se termine momentanément sa connaissance de la comptine numérique.

Petite fête avant les vacances

Les lignes continues

Les routes : Découvrir les lignes continues

Je vis le geste avec mon corps.

Nous avons tracé sur le sol de la salle de gymnastique des lignes continues avec du ruban adhésif. Il s’agissait de routes et les enfants étaient des voitures qui se sont déplacées sur ces routes.

Une fois qu’ils avaient compris le fonctionnement, nous leur avons donné un frisbee qui symbolisait le volant de la voiture.

Dans un troisième temps, ils ont pu rouler sur les routes avec les vélos de la salle de gymnastique.

Je manipule

Nous avons rappelé aux enfants ce que nous avons vécu dans la salle de gymnastique. Ils ont ensuite pu faire la même chose avec les petites voitures. Elles avaient le droit de rouler que sur les routes.

Ça roule : tracer et suivre des lignes continues

C’est au tour des enfants de tracer des lignes continues, des routes, à l’aide d’un rouleau et de la peinture. La seule consigne était que la route aille d’un côté de la feuille à l’autre. Elle ne peut pas s’arrêter au milieu.

Ils ont ensuite pu prendre une voiture, la mouiller dans de la peinture noire et ils l’ont fait rouler du début à la fin de chaque route.

Sur les traces de maman

Chers parents,

Cette semaine nous avons travaillé la création des chemins dans une direction donnée.

Introduction

Lors de la première séance, nous avons raconté l’histoire « Sur les traces de maman » aux enfants. C’est l’histoire de maman hérisson qui part au marché chercher une surprise. Les enfants restent à la maison pendant ce temps. Mais trop curieux de savoir quelle sera la surprise, ils s’en vont à la recherche de leur maman. Pour la trouver, ils suivent ses traces et doivent traverser une rivière.

La rivière : construire un chemin orienté

Nous avons demandé aux enfants de construire un chemin avec des gros objets pour traverser « une rivière » de tapis sans mettre les pieds dans l’eau (sur les tapis).

Ensuite nous leur avons demandé de construire deux chemins de couleur pour relier deux cerceaux.

En classe, ils ont construit un chemin avec des petits objets pour qu’un personnage puisse traverser « la rivière ».

Suivre un parcours orienté

Pour chaque figurine, les élèves ont matérialisé un chemin avec des bouchons afin qu’elle puisse aller d’une gommette à l’autre, puis ils la font avancer sur l’ensemble du chemin.

Construire un chemin pour le train

Mes doigts font des petits pas, ils construisent un chemin jusqu’à l’école.

Sur les traces de maman en peinture

Produire des traces dans un espace et une direction donnée

Suivre le chemin avec des gommettes

Présentation de quelques ateliers

Chers parents,

Cette semaine-ci je vous propose de vous présenter quelques ateliers proposés aux enfants.

Réaliser un Puzzle

J’ai en classe des puzzles à encastrements, des puzzles de 4, de 6, de 9, de 12 et de + de pièces. Lorsqu’un enfant réussit un puzzle, il vient me le montrer.

La boîte à objets

Dans ce jeu, les enfants doivent prêter une attention toute particulière aux phonèmes pour bien les distinguer les uns des autres et pour ensuite trouver le nom auquel ils appartiennent.

Je choisis quelques objets dans la boîte que l’enfant connait et qu’il sait nommer, je veille à ce que ces objets aient des phonèmes bien distincts. Je commence par nommer chaque objet en instant sur chaque phonème. (par exemple pour « ciseaux » : /ssssssss/iiiiiiiiiii/zzzz/oooo/).

Je demande ensuite à l’enfant s’il peut me montrer l’objet dans lequel on entend/sssssss/.

Les pochettes de vocabulaires

L’objectif de ces pochettes est l’enrichissement du vocabulaire. Chaque pochette est composée d’une série de photos imprimées en double exemplaire. Les enfants placent une série de photos devant eux. Ils prennent ensuite la deuxième série et les associent. Ils réalisent simplement des mises en paires d’images en essayant de les nommer.

Pendre du linge

Je montre aux élèves comment ouvrir une pince à linge. Je leur demande ensuite d’accrocher le linge à l’aide de pinces à linge. Si l’activité est trop compliquée, je donne des plus grosses pinces à linge ou je leur demande d’accrocher les pinces sur des bandes de carton.

Les géoplans

Les élèves placent les élastiques sur les géoplans de manière à faire apparaître des figures planes.

Coller des gommettes

Notre arbre manquait de feuilles. Coller des gommettes développe le geste au niveau des doigts.

Découper une bandelette en morceaux

Les enfants prennent une bandelette de papier de couleur. Ils la découpent en plaçant leurs ciseaux sur le trait, en petits morceaux. Ils placent ces morceaux dans une barquette. À l’aide d’un tube de colle, ils vont ensuite coller les morceaux sur une feuille.

Classer les objets selon la couleur

Les enfants mettent les objets dans l’assiette de la même couleur.

Transvaser avec une cuillère

A l’aide de la cuillère, les enfants transvasent les noyeaux d’une barquette à l’autre. Ils ramassent celles qui tombent.

Empiler des blocs

Apprendre à manipuler un livre

Les enfants s’assoient et ils regardent un livre en tournant les pages délicatement. Lorsqu’ils ont terminé, ils remettent le livre à sa place.

Plier du papier

Beaucoup et peu de noyaux

Voici une petite activité faite avec les enfants qui permet d’approcher les quantités et les nombres.

Les enfants ont découvert une grande quantité de noyaux d’abricots.

Je leur ai demandé de partager cette collection de noyaux en les répartissant dans des boîtes. Toutes les boîtes devaient contenir des noyaux.

Nous avons ensuite comparé et trié ces boîtes en deux catégories. Celles avec beaucoup de noyaux et celles avec peu de noyaux.

J’ai finalement vérifié leur compréhension en leur demandant de prendre une boîte qui contient beaucoup de noyaux ou peu de noyaux et de la transporter jusqu’au bac à manipulation.

« Trop » ou « pas assez »

Chaque enfant reçoit une boite d’œufs. Les enfants prennent des ours sur la table voisine pour remplir leur boite d’œufs. Ils doivent estimer la quantité d’ours qu’il faut rapporter pour avoir un ours dans chaque alvéole. Ils constatent qu’ils en ont pris « trop » ou « pas assez ». Lorsque le problème est résolu, ils font glisser les ours sur le « toboggan ».